Prendre le temps de prendre du temps pour moi

Octobre 2021 – Clever Boy

C’est l’automne. La nature change de couleurs. Le temps devient plus frais. Pour bon nombre d’entre nous, cette période est synonyme de perte d’énergie, de fatigue et d’une envie grandissante de rester au chaud sous le plaid.

Notre corps a toujours été en harmonie avec la nature. Des cycles naturels comme ceux des changements de saison ont un impact direct sur son fonctionnement. Pour cela, il est important de prendre le temps de simplement prendre le temps pour penser à soi et s’accorder un ressourcement.

Prendre le temps de prendre le temps, qu’est-ce que ça veut dire ? Il est temps d’écouter votre corps, vos désirs et vos besoins. Il est temps de vous faire passer en priorité ne serait-ce qu’un petit moment dans la journée. Il est temps de prendre et de focaliser le temps sur ce qui vous fait sentir vivant.

Aujourd’hui, dans un monde où tout va très vite, quand prenons-nous vraiment le temps d’apprécier les choses ? Est-ce qu’on utilise vraiment les heures et les minutes comptées dans une journée pour faire quelque chose qui a du sens pour nous ?

Prendre le temps de profiter de la vie permet de se ressourcer, et récupérer l’énergie nécessaire à son bien-être. Le cumul des tensions internes et externes ne peuvent ni être bénéfiques, ni apporter une productivité pour nosactivités ou obligations. Prendre l’habitude de se dégager du temps pour soi est une discipline lorsque nous ne l’avons pas déjà installé dans nos vies.

Avez-vous vous aussi cette impression à la fin de la journée que vous n’avez rien accompli et que la routine métro-boulot-dodo a encore une fois englouti tout votre temps ? Peut-être même faites-vous partie de ces gens qui repoussent l’heure du coucher simplement parce lorsque vous fermerez les yeux, c’est le cadran qui vous réveillera pour recommencer encore et encore les mêmes faits et gestes jour après jour.

Une habitude se change, se modifie ; elle devient un automatisme en peu de temps et une nécessité aussi rapidement. Le ressourcement ne demande pas un investissement énorme en termes de temps : 10 ou 15 minutes chaque jour pour les plus pressés, est un bon début, et impératif durant les congés ! La discipline et la persévérance dans la mise en place de nouvelles habitudes de vie saines donneront de l’espace à la création, à la beauté, au bonheur et au bien-être. Nous sommes tant les créateurs de notre bien-être, que de notre mal-être. Alors créons ce qui nous fait du bien avec les outils dont nous disposons.

Si tu aimes les choses simples …

Identifier ce que nous aimons dans notre journée (même si ça peut avoir l’air anodin) et apprécier le temps passé à le faire. Est-ce le dernier livre que vous avez commencé à lire ? Est-ce la musique que vous écoutez sur le chemin du bureau ? Une balade le long des quais ou en forêt (comme le chanteraient Jenifer et Slimane) ? Est-ce le soir quand les enfants sont (enfin) couchés ?

Prendre le temps de vivre est une nécessité absolue tout simplement pour se sentir bien, laisser le stress, la nervosité et l’agitation loin de soi ; aller simplement à son rythme, et se sentir bien. Identifier ces petits bonheurs simples du quotidien c’est se donner l’opportunité de les renouveler le plus souvent possible afin de réellement profiter de la vie. Profiter de la vie n’est pas synonyme d’inefficacité ou d’un caractère fainéant. Non. Lorsque nous profitons de la vie, nous nous rendons compte de la valeur de celle-ci.

Finies, les excuses !

Est-ce que la phrase « Je n’ai pas eu le temps » fait partie de votre vocabulaire ? Et bien vous avez certainement déjà entendu la citation suivante : « Le temps ce n’est pas quelque chose que l’on a, c’est quelque chose que l’on prend ».

Examinez combien de fois dans une semaine, vous utilisez l’excuse « Je n’ai pas eu le temps ». Changez-la pour « Je n’ai pas pris le temps ».

Remarquez-vous toute la portée de ce changement ? Un seul mot de différent dans la phrase et hop, vous devez maintenant assumer ce que vous faites de votre temps.

Identifier vos actes chronophages

Nous sommes nombreux à avoir un même gros péché, c’est notre smartphone ! Nous le savons tous et nous aurions peur de calculer le nombre d’heures par semaine que nous passons à scroller sur les réseaux sociaux ou à aligner des cubes de couleur au niveau 856 du dernier Candy Crush à la mode. Toutefois, aux prises avec cette impression que l’on gaspille son temps, pourquoi ne pas réduire d’au moins 30 à 45 minutes son temps d’écran le soir avant d’aller se coucher ? C’est un début ! Comment ? En allant se coucher par exemple, mais sans s’endormir tout de suite. Essayer de méditer. Rien de compliqué, écouter de la musique relaxante et trouver 3 à 5 choses que l’on a aimé dans sa journée.

Prendre des staycations

Malgré tous nos efforts à chercher du temps de qualité à apprécier avec nous-même, parfois, il faut être radical et se donner une cure temporaire contre le manque de temps pour soi : prendre des vacances à ne rien faire, à la maison (ou du moins, dans sa ville).

Changer de décor pour se retrouver est une option des plus sympathique. Une réelle parenthèse dans la tumulte de notre écrasant rythmehebdomadaire. S’offrir une nuit en dehors de chez soi permet une réelle coupure dans cette monotonie qui nous pèse.

Des sites internet comme Staycation proposent des escapades, à petits budget, idéales pour se ressourcer. Seul ou accompagné, dans sa ville ou une ville voisine, voilà une façon originale de prendre du temps pour soi et se ressourcer.

« Le temps que vous aimez perdre n’est pas du temps perdu »
Bertrand Russell

Prendre le temps de prendre le temps reste un choix. Vous avez le choix aujourd’hui même de prendre une pause et de vous accorder un moment de douceur bien mérité. Vous avez le droit de vous offrir un doux répit et de laisser la vaisselle traîner sur le comptoir ou encore, d’avoir une pile de linge en attente. Vous avez le droit et seulement vous, êtes en mesure d’appuyer sur pause et de savourer un instant de temps libre. Gardez en tête que votre liste de choses à faire ne sera jamais terminée.